Pensez à conserver la source de votre texte et
merci de donner la référence de notre site web aux personnes que vous connaissez.

Pardonner...

 

Qu'il est difficile de pardonner.

Elle fait résonner toute la souffrance de l'individu qui tiraille encore ses entrailles.

Pardonner ne veut pas dire oublier !

Pardonner, c’est accepter qu’un être humain ait pu faire des choses horribles envers nous-mêmes ou d’autres. Pardonner, c’est avoir l’esprit suffisamment large pour reconnaitre que cet être humain a manqué d’amour envers lui-même et certainement des autres.

Pardonner, c’est comprendre qu’il ne sait sans doute pas ce qu’est l’amour et qu’il connait peut-être que la violence et la dureté. La difficulté de pardonner vient souvent du fait que cet être humain est parfois de notre propre famille, nous le connaissons bien. Il nous a fait du mal alors que nous étions dans un état d’amour envers lui. Pardonner c’est accepter de voir que cet être humain qui est peut-être de notre sang, n’est pas dans un état d’amour.

Pardonner est le plus grand acte d’amour qu’un être humain puisse faire à un autre ou à lui-même. Accepter de continuer à aimer l’autre même si celui-ci n’a pas ou peu d’Amour en lui. Cela n’exige pas pour autant de maintenir une situation qui nous fait du mal.

Pardonner à celui qui nous a blessés et à qui nous n’avons rien fait, c’est comprendre et accepter que nous sommes tous unis, reliés les uns les autres. C’est abandonner toute logique de relation individuelle et œuvrer pour l’univers de toutes ses forces.

Pardonner, c'est reconnaître que l'autre nous a blessé dans un total manque de conscience et que s'il avait eu les yeux grands ouverts sur la beauté de la vie, il n'aurait jamais pu faire un tel geste.

Pardonner c'est accepter d'avoir joué jusqu'alors, consciemment ou pas , un rôle dans la vie de l'autre qui va l'amener à peut-être comprendre de l'impact de sa maladresse et du non respect qu'il a eu vis à vis de lui-même, de nous-même et de la vie elle-même.

Pardonner, c'est avoir un cœur tellement grand, qu'à la place de ruminer notre peine et notre souffrance, on devient capable de comprendre l'enferment, la bêtise et le mal être de l'autre.

Pardonner, c'est accéder à la compréhension que l'autre vit dans un état qui l'empêche de se rendre compte de la souffrance qu'il inflige aux autres.

Pardonner, c'est accepter de laisser l'autre grandir à son rythme et comprendre sa responsabilité d'être humain, son droit au bonheur, son droit à vouloir protéger le bonheur de ceux qui l'entourent selon sa compréhension et sa connaissance du monde.

Pardonner, c'est accepter l'ignorance et le manque de sagesse sans jugement.

Pardonner c'est accepter de sacrifier sa peine et envoyer une prière pour que l'autre prenne conscience un jour de son inconscience.

Pardonner, c'est choisir de vivre heureux malgré les souffrances infligés par d'autres.On arrive mieux à pardonner quand on décide de ne plus accepter la souffrance, sans la conscience.

 


Source: Par Marie-Lore  ...www.lespasseurs.com



Retourner aux Textes à Méditer

Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les Passeurs