VITRIOL


Le mot " vitriol " est une dénomination de l'acide sulfurique.

Longtemps on a cru que le mot " vitriol " signifiait " qui rend vitreux "

Du latin vitreolus.

Il semble que sa signification soit plus hermétique.

" Vitriol " est constitué des premières lettres d'une formule de base de l'Antiquité.

V.I.T.R.I.O.L. :

Visita Interiora Terrae Rectificando Occultum Lapidem

(visite l'intérieur de la Terre et en te rectifiant tu trouveras la pierre cachée)


Source: Bernard Werber


V.IT.R.IO.L.

Initiales d'une formule célèbre parmi les alchimistes et qui condensait leur doctrine:

Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem

soit, selon, une traduction de Jean Servier,
Descends dans les entrailles de la terre,
en distillant tu trouveras la pierre de l'œuvre.


Ces initiales ont formé un mot initiatique, qui exprime la loi d'un processus de transformation,
concernant, le retour de l'être au noyau le plus intime de la personne humaine...
ce qui revient à dire:
Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau.

Kurt Seligman donne un texte et une tradition quelque peu différents :
Visita interiora terrae rectificando invenies occultum lapidem
soit explore l'intérieur de la terre. En rectifiant, tu découvriras la pierre cachée.

C'est la synthèse exprimée des opérations alchimiques,
aux divers niveaux de transformation considérés,
que ce soit celui des métaux ou que ce soit celui de l'être humain.
Dans ce dernier cas, le symbole va évidemment plus profond:
il s'agit de se reconstruire soi-même,
à partir des divers degrés d'inconscience, d'ignorance et de préjugés,
sur l'irréfragable conscience de l'être,
par quoi l'homme peut découvrir la présence immanente et transformante de Dieu en lui.

Quels que soient donc les meilleurs de ces deux textes et traductions,
leur symbolisme revient au même.

 

Source: Dictionnaire des symboles édition Robert Laffont / Jupiter


DU VITRIOL PHILOSOPHIQUE


Tout d'abord, il existe deux vitriols, ou plutôt le vitriol peut se présenter sous deux formes:

le vitriol pur et le vitriol impur ou grossier.

à propos du vitriol, voici ce texte de N. Lemerey, extrait de son Cours de Chymie qui nous sera utile dans la suite du texte :

Le Vitriol est un minéral composé d'un sel acide & d'une terre sulfureuse ; il y a quatre espèces, de bleu, de verd, de blanc & de rouge. Le bleu se trouve proche des mines de cuivre dans la Hongrie & dans l'île de Chypre, d'où il nous est apporté en beaux Cristaux, qui retiennent le nom du Pays, et ils font appelés Vitriol de Hongrie, ou de Chypre ; il participe fore du cuivre qui le rend un peu caustique.

Il y a trois sortes de vitriol vert, celui d'Allemagne, celui d'Angleterre, et le Romain. Celui d'Allemagne tire fur le bleu, et il contient un peu de cuivre ; il est meilleur que les autres pour la composition de l'eau forte. Celui d'Angleterre participe du fer, il est propre pour faire l'esprit de vitriol. Le Romain est semblable à celui d'Angleterre, excepté qu'il est moins facile â fondre.

Le vitriol blanc est un sel tiré par évaporation de l'eau des fontaines vitrioliques, ou bien un vitriol vert calciné en blancheur, puis dissous dans de l'eau, filtré et desséché sur le feu. Le vitriol rouge est apporté depuis quelques années d'Allemagne ; il est appellé Colcothar naturel, ou Chalcitis ; on tient que c'est un vitriol vert calciné par quelque feu souterrain ; il est le plus rare de tous les vitriols. Le vitriol en général est une des drogues les plus utiles de la Médecine ; on en tire quantité d'excellents remèdes, il s'appelle en Latin Vitriolum. Quelques uns des anciens Chymistes qui ont souvent exagéré dans leurs expressions en fait de remèdes ont cru que ce nom était mystérieux et que chacune de ses Lettres, faisoit le commencement d'un mot ; qu'ainsi, quand on l'avoir nommé Vitriolum, on avoit entendu dire : Visitabis Interiora Terra Rectificanda Invenies Occultum Lapidem Veram Medicinam. Ce qui enseigne où il faut chercher ce sel minéral, à savoir dans les mines qui font les entrailles de la terre ; comment il faut le retirer eu purifiant la mine, sa bonté et son utilité, en ce qu'il contient en soi de quoi faire la véritable médecine. On trouve ordinairement le vitriol proche des mines des métaux, quelquefois crystallisé naturellement, mais plus louvent il est mêlé dans des terres et dans des rnarcassites, d'où il le faut retirer par la lessive, comme on retire le Salpêtre.

On retire encore souvent du vitriol de certaines pierres nommées Mâchefer, ou Pierres d'Arquebusade qu'on trouve dans les lieux où les Potiers vont chercher l'argile. Quelquefois même cette argile ou terre grasse contient un peu de vitriol.

Source : http://www.levity.com/alchemy/tripied.html


 PRÉSENTATION DE l'ALCHIMIE


Donc ce que l'on doit en retenir, c'est que si l'on visite l'intérieur de son être profond et que suite à cette visite l'on se rectifie en se corrigeant...nous trouverons la pierre caché des philosophes.

Cette formule alchimique cache tout le travail de transmutation que l'être dans son processus évolutif doit accomplir pour réunir yin et yang, pour séparer l'épais du subtil. C'est le travail de l'incarnation.

Ami(e) voyageur bienvenue sur le chemin du V.I.T.R.I.O.L.



Tous droits réservés pour tous pays Copyright © les passeurs